ActualitéAfrique

Un sommet de la CEDEAO dominé par les dossiers sécuritaire et économique

Les présidents des pays membres de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest ont organisé samedi un sommet par visioconférence, dominé par les dossiers de l’économie en période de coronavirus en plus de la situation sécuritaire dans la région du Sahel.

Le sommet a discuté l’agenda sécuritaire pour 2021 en général, notamment après l’escalade sécuritaire de ces dernières semaines dans la région du Sahel et du Golfe de Guinée.

La CEDEAO a déclaré que ce sommet intervient après une série d’attaques menées contre des états membres, notamment le Niger et le Mali où des centaines de personnes ont été tuées ou blessées en 2020.

Cette conférence qui a été présidée par le chef de l’état ghanéen Nana Akufo-Addo, a examiné différents dossiers dont les plus importants ont été celui de la santé lié au covid-19, la question de la monnaie unique, la question sécuritaire, en plus de la situation politique au Mali et le processus de l’étape de la transition.

Le président ghanéen a dit que l’année qui vient de s’achever a été particulièrement difficile à cause des conséquences de la pandémie du coronavirus et qui a affecté tous les secteurs de la vie sociale et économique, avant d’insister sur la nécessité de renforcer l’unité et la solidarité entre les pays de la sous-région.

A propos de la question de la monnaie unique confiée au président nigérian Buhari, celui-ci a déclaré que les difficultés rencontrées ne doivent pas être un handicap face à la volonté des chefs d’état de lancer cette monnaie, surtout depuis la création de la zone africaine de libre-échange.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page