ActualitéAfrique

Le Sénégal doit importer 350.000 têtes de bétail pour la fête de la Tabaski

La ministre sénégalaise de l’élevage et de la production animale Aminata Bengue N’Diaye a déclaré samedi que son pays avait besoin de 750.000 moutons pour la fête de la Tabaski dont il doit importer 350.000 des pays voisins.

Cette déclaration a été faite lors d’une réunion de travail avec son homologue mauritanienne Mme Vatma Vall mint Soueinae dans la chambre de commerce et d’industrie à Nouakchott.

Cette réunion qui se tient annuellement est destinée à examiner  les modalités d’approvisionnement du marché sénégalais en moutons pour la fête de la Tabaski.

La ministre mauritanienne a précisé qu’il est nécessaire de faire l’évaluation de la précédente opération Tabaski afin de tirer les leçons susceptibles d’améliorer les résultats de l’approvisionnement pour le bénéfice de toutes les parties.
Elle a, par la suite, rappelé quelques dispositions prises pour améliorer l’organisation et la gestion de toute opération Tabaski, à savoir, l’assouplissement des contrôles, la suppression des droits et taxes, l’allongement des délais d’application de ces mesures 30 jours avant la Tabaski et la sécurité des personnes et des biens.

Elle a, par la suite, rappelé quelques dispositions prises pour améliorer l’organisation et la gestion de toute opération Tabaski, à savoir, l’assouplissement des contrôles, la suppression des droits et taxes, l’allongement des délais d’application de ces mesures 30 jours la Tabaski et la sécurité des personnes et des biens.

Pour sa part, la ministre sénégalaise de l’élevage et des productions animales, Mme Aminata Mbengue, a précisé que la demande en moutons de Tabski est très forte au Sénégal et évaluée à 750.000 moutons dont 260.000 pour la région de Dakar, expliquant que la couverture de cette demande passera nécessairement par l’importation d’un effectif global de 350.000 têtes pour combler le Gap et approvisionner correctement toutes les grandes agglomérations sénégalaises.

La ministre sénégalaise a enfin précisé que pour la présente édition 2018 son pays a reconduit toutes les mesures de facilitation pour encourager l’exportation des moutons vers le Sénégal.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page