ActualitéSahel

Mali : 600 civils ont été tués dans le pays l’année dernière

Selon un rapport de la mission des nations unies pour le maintien de la paix au Mali près de 600 civils ont été tués en 2021, à majorité par des groupes armés en plus de milices d’autodéfense et de l’armée malienne.

A la fin de l’année dernière le nombre de victimes a augmenté de 16% par rapport aux 6 premiers mois de l’année, 318 contre 266.

Les enlèvements par contre ont baissé au cours de cette même période 425, lors du premier semestre de 2021 et 343 lors du second semestre.

Le rapport ajoute que le groupe Nousratou Al Islam, affilié à Al Qaida et les autres groupes armés ont multiplié leurs attaques contre les civils, les forces maliennes et celles de la MINUSMA.

La MINUSMA accuse les groupes islamistes radicaux d’avoir tué 206 personnes et enlevé 239 autres entre le mois de juillet et le mois de décembre 2021.

Les milices et les groupes d’autodéfense sont accusés d’être à l’origine de la mort de 70 personnes au cours de cette même période tandis que les forces de sécurité sont accusées elle d’avoir tué 25 civils.

Selon le document de la MINUSMA les forces armées maliennes ont exécuté arbitrairement 7 civils (six hommes et un enfant de 8 ans) le 25 octobre dans la région de N’dola, dans le centre du pays.

Les autorités maliennes rejettent avec force les accusations portées contre l’armée du pays.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page