ActualitéAfriqueSahel

Mali : manifestations pour dénoncer la dégradation des valeurs sociales

Deux importantes personnalités religieuses maliennes ont appelé dimanche à la démission du premier ministre malien Soumaila Boubay Maïga lors d’une manifestation monstre, accusant le gouvernement d’échec face aux attaques menées par des combattants et la propagation de la dégradation des valeurs sociales dans le pays.

Les participants à cette manifestation se sont réunis dans un stade d’une capacité de 60.000 places à Bamako et les femmes ont occupé des gradins séparés des hommes.

Prenant la parole lors de ce rassemblement, l’un de ses initiateurs, l’influent président du conseil supérieur islamique malien Mahmoud Dicko, a appelé les musulmans à se mobiliser pour défendre leur pays, leur religion et leur dignité.

Il a ajouté que le Mali a besoin de véritables réformes, lui qui s’est illustré lors de la dernière décennie pour avoir joué un rôle important dans l’établissement du dialogue entre le pouvoir et les mouvements armés.

Dicko avait été à l’origine d’une véritable controverse en 2015 pour avoir qualifié les attaques menées par les groupes armés contre le Mali de « sanction divine » après que le pays ait adopté les valeurs occidentales libertines.

Le président du conseil supérieur islamique malien dénonce l’appui apporté par le premier ministre malien à l’introduction de manuel laxiste sur l’homosexualité, inacceptable dans la société malienne à majorité musulmane.

Dicko et ses partisans estiment que ce projet financé par la Hollande « œuvre à enseigner l’homosexualité à nos enfants dans les écoles ».

Pour rappel le gouvernement avait renoncé à ce projet en décembre dernier.

L’influence de cet homme religieux s’était accrue politiquement depuis qu’il s’était érigé en médiateur entre le gouvernement et les groupes armés qui avaient occupé en 2012 une grande partie du nord Mali, l’un des pays les plus pauvres du monde.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page