Actualité

Mauritanie : trois syndicats d’enseignement décident d’aller en grève fin mars

Trois syndicats d’enseignement en Mauritanie ont annoncé dimanche leur décision d’entreprendre une série de grèves dès le 22 mars prochain pour protester contre la situation déplorable de l’enseignement.

La coordination de l’enseignement fondamental a déclaré qu’elle s’était réunie samedi pour examiner l’appel pour le boycott des examens et une grève de trois jours mais qui pourrait augmenter dès le premier jour de la date fixée.
Ces dates seront accompagnées de sit-in de protestation devant les locaux administratifs au premier jour de la grève de chaque étape.

Le syndicat indépendant des enseignements mauritaniens quant à lui a annoncé le dépôt auprès du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la réforme une plateforme revendicative avec une menace de grève d’une semaine du lundi 22 mars au vendredi 26 mars.

Pour sa part la coordination pour la défense des enseignants a déclaré elle aussi qu’elle entamera une série de protestations contre la situation déplorable de l’enseignement dès le 22 mars, une grève prévue dans tous les établissements secondaires et techniques.

Le ministère de l’éducation, de l’enseignement technique et de la réforme, dans un communiqué publié samedi s’était déclaré surpris d’avoir reçu un préavis d’arrêt des cours et des grèves de la part des syndicats d’enseignement après la reprise des cours post covid-19.

Dans son communiqué le ministère affirme qu’il déploie tous ses efforts afin de préparer les conditions à une expérimentation des nouveaux programmes des premières années de tous les cycles pour faire de cette année scolaire difficile le début de la réforme.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page